L'INTERVIEW DU LUNDI - Chloé a monté les marches du Festival de Cannes !

Peux-tu te présenter ?

 

Je m'appelle Chloé Delattre et j'ai 22 ans .

D'où viens tu ?

 

J'habite à Etaples sur mer.

Que fais tu dans la vie ?

 

Je suis en BTS communication, au lycée Saint Joseph de Saint Martin Boulogne.



Comment as tu été recrutée pour participer à l'aventure Regards Jeunes ? 

 

Il se trouve que c'est monsieur Anthony Vasseur, professeur en deuxième année du BTS communication et qui fait parti de l'association La Croisée de Boulogne s/mer, qui a proposé, à l'ensemble de ma classe de communication, de participer en envoyant un cv et une lettre de motivation. Et c'est ce que je me suis empressée de faire :)

Comment se sont déroulés ces 7 jours de ton côté ?

 

En un seul mot : intense. Mais si je devais développer, je dirais que c'est avant tout des rencontres (comprendra qui pourra ahah). Plus sérieusement, c'était dur mais ça en valait la peine. Le rythme était dur, le travail était dur. Mais non seulement, on travaille, mais on travaille en équipe. Ce que j'ai réalisé, le travail que j'ai accompli, je ne l'ai pas fait seule. Jamais. J'ai eu des moments de manque de confiance, que j'ai pu surmonter grâce aux encadrants, mais aussi à mes camarades. J'ai réussi a faire face à la caméra, a parler au micro, parce qu'on a su me mettre en confiance. Dans ce projet, on prend en compte vos angoisses, vos doutes, pour vous permettre d'y arriver. De toute façon, c'est le but du projet. D'apprendre, de rater, de réussir. Ce séjour est un exercice. Sur soi-même, sur la vie en communauté, sur le travail d'équipe, sur la confiance en soi mais surtout sur la confiance en l'autre. Il ne faut pas avoir peur de ce qu'on peut produire, car que ce soit bon ou mauvais, chacun d'entre nous aide l'autre à faire mieux. En ce sens, ce projet est une réelle opportunité. On en ressort construit et fier.
 

L'INTERVIEW DU LUNDI - Chloé a monté les marches du Festival de Cannes !
L'INTERVIEW DU LUNDI - Chloé a monté les marches du Festival de Cannes !L'INTERVIEW DU LUNDI - Chloé a monté les marches du Festival de Cannes !
L'INTERVIEW DU LUNDI - Chloé a monté les marches du Festival de Cannes !

Quels sont tes bons et tes mauvais souvenirs ? 

 

Concernant les bons souvenirs...Notre première montée des marches est mémorable. La préparation, les rires, les garçons en costumes, les filles en robes, plus beaux que jamais sur ces marches mythiques ahah. C'était un sacré bon moment.

Il y a eu aussi ce moment ou nous avons pu voir les acteurs du film Raman Raghav 2.0. C'était très étrange, surtout après l'avant - première. On avait cette impression d'être face aux personnages et a leurs personnalités, mais en fin de compte non, nous avions la devant nous, des comédiens. Il y a un sacré décalage entre l'écran et la réalité qui est très intéressant à vivre.

Puis il y a eu mes interviews au palais du festival qui m'ont avant tout angoissé à m'en donner mal à l'estomac, mais qui m'ont fait ressortir du palais avec un sourire jusqu'au oreilles. C'était un accomplissement personnel dont je resterais fière. 

Enfin, je dirais que mon autre meilleur souvenir, est le moment ou l'autre Chloé a su obtenir des invitations pour une seconde montée des marches ! Ce moment là était magique. D'abord parce qu'elle s'est surpassée et que c'était beau à voir, ensuite parce qu'on était tous contents et excités de l'annoncer aux autres. C'était vraiment top !

Concernant les mauvais souvenirs, je dirais qu'il n'y en a qu'un seul. Celui d'avoir perdu bêtement mon accréditation, qui était la seule trace matérielle de ce séjour au festival de Cannes...

 

Qu'attendais-tu de cette expérience ? 

 

J'attendais surtout de moi même. D'être productive par exemple. Car quand on postule sur ce genre de projet, rare, et qu'on est prise, on cherche à mériter notre place. C'est de cette manière qu'on remercie les personnes qui nous ont recruté. En vivant le projet a fond, en se surpassant. Pour soi, et pour eux. C'est une chance. On se doit d'être reconnaissant. Alors, un grand MERCI a vous ! ( ils se reconnaitront )


Un mot à celles et ceux qui rêve de vivre cette aventure l'année prochaine ? 

 

Osez ! Il n'y a rien a perdre, tout a gagner.  

Retour à l'accueil